Le bonheur, c'est par là !

Le bonheur, c'est par là !

Le bonheur

Photo prise à l'intersection des rues de Salaberry et autoroute 15 à Montréal.

Foursquare : Je suis le maire de l'Échangeur Turcot

Une ère de changement arrive. OK! OK! C'est peut-être juste l'Échangeur Turcot que j'ai créé sur Foursquare mais watchout! Maintenant que j'en suis le maire, je vais commencer par toute te condamner cette laideur de béton. Comme ça, on entendra plus parler de fissures dangereuses et des voies manquantes mais juste de congestion. De toute façon, on y est habitué. La preuve de ma mairie de #Turcot est sur Twitter : bit.ly/9UQe2W

avis de foursquare sur Twitter pour mairie de Échangeur Turcot

Finalement avec le CH, on espère la coupe ou pas ?

Avec la victoire d'hier soir, les Canadiens se rendront peut être plus loin que prévu dans les séries... On le souhaite! Go habs go!

Du nouveau dans les taxis de Montréal

L'Association de Taxi Diamond de Montréal Ltée. avait conclu une entente avec Mobile Knowledge pour l'implantation d'un tout nouveau système de répartition numérique dans ses autos taxi. C'est maintenant devenu réalité.

La totalité des véhicules de cette compagnie (L'Association de Taxi Diamond de Montréal Ltée exploite cinq parcs automobiles distincts, notamment Diamond, Candare, Royal, Diamond de l’Ouest et Veteran) sont maintenant équipés de terminaux mobiles numériques série 9008 roulant Windows CE. C'est le cas de le dire, avec ce nouveau système, c'est terminé la voix du répartiteur dans le haut-parleur du C.B.

terminaux mobiles numériques série 9008 taxi montreal

Sur cette photo, on peut remarquer le type de lien Internet utiliser pour le transfert des données. Il s'agit d'une connexion par clé Internet USB de Rogers qui est apparente sur le tableau de bord. On peut aussi remarquer l'antenne GPS située tout en haut à droite du tableau de bord. C'était ma première utilisation d'un taxi avec ce nouveau système et je ne peut pas dire que cela a nécessairement amélioré le service. Malgré toute cette belle technologie, j'ai du téléphoné deux fois, car le premier chauffeur n'acceptais pas de carte de crédit malgré ma demande claire. Rien n'est parfait en ce bas monde mais ça s'améliore!

J'ai aussi remarqué que le chauffeur avait arrondit à la hausse de 0,25$ le montant du pourboire final. Après tout, qui va chialer pour un petit trente-sous ? En tout cas, c'est pas moi cette journée-là qui a chialé mais disons que si je l'écrit ici c'est sûrement que je trouve pas le principe très juste pour le client.

Le massacre du déneigeur à Sacré-Coeur !

À Sacré-Coeur, c'est priorité au déneigement et non au paysagement !

Cet hiver, l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal a changé de fournisseur pour l'entretien de ses terrains. Ceci inclus le déneigement et le déglaçage des trottoirs. L'idée était de faire des économies en changeant de contracteur mais cette année je doute que ça va être le cas. Je dis cela car les pelles des déneigeurs ont massacrées les pelouses tout autour de l'Hôpital. Sans compter les quantités abominable de sel à déglacer qu'ils ont répandue environ deux pieds chaque côté de tous les trottoirs. Pauvre pelouse! C'est le cas de le dire, ça va prendre une tabarnac de méchante "job" de paysagement pour réparer le tout au printemps. C'est bien beau faire des économies en remplaçant le déneigeur mais encore, il faudrait bien le choisir !

En tout cas, si le DG cherche sa pelouse, je lui conseille d'aller voir sur le banc de neige du côté de l'aile des laboratoires.

déneigeur HSCM
Banc de neige ou banc de tourbe ?

déneigeur HSCM
Trottoir version élargie par... le déneigeur.

L'art de "scraper" un gazebo

L'hiver actuel n'en est pas un des plus enneigé des dernières années. Pourtant, un voisin a quand même réussi à "scraper" son Gazebo à cause de l'accumulation de neige.

Gazebo scrap brisé

Ma visite au Salon de l'Amour et de la Séduction 2010

Pas de grande révélation au trop cher payé Salon de l'Amour et de la Séduction. Si une vendeuse vous dit "Cet article est à 30$ monsieur!" souvenez-vous de sa face, car rendu à la caisse il y a fort à parié que le prix ai augmenté de 15$. Cela m'est arrivé et j'ai protesté. La caissière me l'a laissé au prix dicté par la vendeuse introuvable.

Le séminaire sur le sexe oral servait plus à ploguer des produits en vente dans les kiosques d'à côté!

De plus, si l'idée vous prends d'avoir une petite soif au salon, songer à apporter quelque chose à boire sinon vous allez trouver que le petit jus d'orange DOLE à 4$ c'est cher en tabarnak! Mais entre de l'eau à 3$ j'ai préféré le jus d'orange.

Finalement, vive mon téléphone intelligent qui me permettait de faire des recherches en ligne sur les différents produits vendus au salon. Certains produits étaient moins chers sur le site WEB de la compagnie présente au salon. Assez bizarre... ça sentais l'arnaque.

Un nom de dépanneur qui contrast avec notre température

C'est le cas de le dire, l'habillement de cette employée de dépanneur contraste beaucoup avec le nom de son lieu de travail. Mais il faut comprendre que le dépanneur est situé à l'intérieur de la station de métro Jean-Drapeau tout juste en face des portes avec le vent qui rafale à l'intérieur. Une tuque, des bottes et un manteau d'hiver... Méchante condition de travail pour cette pauvre femme qui ne parlait pas beaucoup le français.

Boutique des îles

Montréal et environs : nouvelle limite de vitesse à 40 km/h dans les rues résidentielles

40 km/h

Afin de minimiser la pollution visuelle et le nombre de panneaux à installer, c'est l'affichage par secteur (et non par rue) qui a été choisi pour Montréal. À 200 $ le panneau, installation comprise, on comprend pourquoi.

Est-ce vraiment réaliste de baisser la limite de vitesse? Croyez-vous vraiment qu'il y aura moins d'accidents mortels? J'ai juste pas hâte de voir les stressés de la route me coller au cul pour ensuite me dépasser par la droite afin de sauver quelques secondes! Je préconise plus les dos d'ânes. C'est pas mal plus efficace que des panneaux indiquant 40 km/h. Pour plusieurs, les panneaux indiquent plus une suggestion qu'une obligation!

Enfin, selon Cécile Gladel c'est une bonne chose car cela sauve des vies! Je suis d'accord avec elle.

Pour terminer sur une note d'humour à la Homer Simpson :

Je vais dire comme Homer Simpson :
Ça va peut-être sauver quelques vies,
mais y en a combien qui vont être en retard. :-)

5e anniversaire du tsunami - Exposition de photos: l'après-tsunami, des enfants racontent en images

Une information pertinente pour ceux qui souhaite assister à cette expo photo.

MONTRÉAL, le 18 déc. /CNW Telbec/ - La Division du Québec de la Croix-Rouge canadienne invite les représentants des médias au vernissage de son exposition de photos, Paroles de photographies, le lundi 21 décembre prochain à la ruelle des Fortifications du Centre de commerce mondial de Montréal. Cette exposition vise à souligner le 5e anniversaire du tsunami. Sur place, vous aurez la chance de vous entretenir avec des acteurs importants des opérations de secours et de reconstruction, qui ont soutenu les populations locales à la suite de cette catastrophe.

Le 26 décembre 2004, un tremblement de terre déclenchait des murs de vagues, ravageant les côtes de l'océan Indien. Plus de 225 000 personnes périrent et des villages entiers disparurent sous les débris. Il y a quelques mois, la Croix-Rouge distribuait des appareils photo à 41 jeunes Indonésiens en leur demandant de capter des images de leur nouvelle réalité : des images d'espoir et de reconstruction. C'est d'ailleurs cet univers que vous aurez la chance de découvrir à travers les 25 clichés et les légendes qui les accompagnent, écrites par les enfants eux-mêmes.

   Quoi :              5e anniversaire du tsunami - Vernissage d'une
                       exposition
   Quand :             Le 21 décembre 2009, à compter de 17 h
   Où :                Ruelle des Fortifications du Centre de commerce
                       mondial de Montréal
                       747, Carré Victoria
   Mots de bienvenue : 17 h 30

Je m'en vais à Paul Arcand, gnan! gnan! gnan!

Pour une fois que je gagne quelque chose, aussi bien que ce soit une visite chez mon animateur de radio préféré!!! Le prix est une visite en studio lors de l'émission spéciale du 23 décembre 2009.

Les détails du concours qui dure jusqu'au 16 décembre :

Le mercredi 23 décembre, Paul Arcand clôture l’année 2009 en présentant une émission spéciale. Au menu, conte de Noël et musique en direct!

Vingt-cinq (25) auditeurs et leur invité auront la chance de voir Paul Arcand et ses collaborateurs en pleine action dans l'émission Puisqu'il faut se lever!

STM : un contrôle des titres de transport resserré

carte magnétique STM rectocarte magnétique STM verso
Ma carte magnétique STM (verso). Ma carte magnétique STM (recto).

Le contrôle des titres de transport à la STM sera resserré afin de diminuer la fraude qui représente une perte de 20 millions de dollars par année. Afin de réussir ce tour de force, la STM a équipée ses agents contrôleurs d'une technologie portable qui leurs permet de vérifier la validité de votre titre de transport en effectuant la lecture de votre carte OPUS ou tout simplement en vérifiant l'heure sur votre carte magnétique.

La technologie de contrôle est en place depuis la fin mai. La période de sensibilisation étant terminée, les prochains avis de la part des contrôleurs se transformeront probablement en amendes. Les contrevenants s'exposent maintenant à des amendes salées de 100$ pour les mineurs et de 150$ pour les adultes.

Le contrôle des titres de transport étant possible à postériori, il faut être en mesure de prouver en tout temps que l'on a payé notre titre de transport durant notre séjour dans le métro de Montréal. Si vous utiliser la carte OPUS, c'est simple, le système inscrit l'information à même la mémoire de la carte à puce. Donc pas de souci à moins de perdre sa carte.

Par contre, si vous payé comptant comme c'est parfois mon cas lorsque prends le métro à Laval, il ne faut pas jeter la carte magnétique bleu, blanc, rouge que le tourniquet vous remet à l'entrée du métro. Même si vous prenez le métro seulement pour 2 ou 3 stations, il faut la conserver car le contrôle pourrait s'effectuer à la sortie de votre station d'arrivée. Cette carte magnétique est votre preuve de paiement et elle vous évitera une amende de 150 $ si vous vous faites contrôler par un agent de la STM. Selon le site de la STM : INFRACTION : DE 100 À 500 $ (Plus les frais : Règlement R-105)

Je ne sais pas si ce genre de contrôle prendra place à bord des autobus mais il vaut mieux présumer que oui ! Conservez-la!

S.V.P. Ne leur donnons pas la chance de faire plus d'argent sur notre dos !

Un article assez complet sur le sujet dans le journal Métro.

Élections municipales 2009 : SOS Montréal, un projet plein de vérités

Le risque d'aller voter diminue au fur et à mesure que l'on visite le site www.sosmontreal.uqam.ca des étudiants finissants de l'École de design de l'UQAM.

Plusieurs petit chef d'oeuvres à voir... ici : www.sosmontreal.uqam.ca

Découvrir Montréal par-dessous

Sewers of Cote St. Paul

Photo: Andrew Emond

Découvrir Montréal en visitant ses égouts collecteurs c'est l'idée extrême et originale qu'a eu Andrew Emond il y a quelques années. Ce montréalais d'adoption est né à Timmins en Ontario et réalise entre autre des clichés dans les systèmes d'égouts de Montréal et Laval. Les différentes scènes sur ses photos sont très dépaysantes. Undermontreal.com est son blogue sur le sujet. Andrew est désigner graphique et photographe pigiste à Montréal. Son porte-folio est disponible en ligne sur son site.

La réflexion sur son art photographique :

By examining these off-limit areas, I hope to be able to establish a better understanding of the world around me, both in terms of its mechanics and some of the social and economic changes that have occured within certain communities over time.

Le 9 du 9, 2009 à 9h09 et 9 secondes

On y est, c'est le 9 septembre 2009 et il est 9h09 et 9 secondes... Pis y fais beau soleil, pis je suis en vacances! C'est quand même mémorable. ;-)

Plaisirs renouvelés au Marché public Atwater

Pizza Mia du Marché Atwater

Aujourd'hui, c'était la dernière journée de la semaine québécoise des Marchés publics. Durant ma promenade au marché Atwater, j'en ai profité pour y déguster une pizza faite sur place chez Pizza Mia. Mes emplettes se résument à des fraises et des bleuets de fin de saison, des pommes Paulared, des concombres (25 cent ch. WOW!), des tomates miniatures en 4 variétés. Un petit fromage Riopel et un vieux cheddar de 5 ans de l'île aux Grues. Sans oublier les brochettes de filet mignon de la boucherie "Les 2 frères" ainsi qu'un délicieux pain parisien de la boulangerie Première Moisson.

Même si la semaine des Marchés publics est terminée, il faut continuer à supporter nos producteurs locaux. :-) Bon marché!

Un vrai bateau à Montréal

Il semblerait que ce voilier (Flag Ship Niagara) est arrivé à Montréal cet après-midi en lançant des coups de canon. Les infos ici... Ça ne bat pas le Belem Français mais bon! Son port d'attache est au "Erie Maritime Museum" situé sur les rives du lac Erié en Pennsylvanie que j'ai aperçu de nuit, durant ma semaine de formation à Erié en 2006.

Message du Capitaine :

Certains penseront peut-être que naviguer sur des lacs est de tout repos, erreur ! Le capitaine Heerssen n'hésite pas à déclarer que "les Grands Lacs sont l'endroit le plus propice sur terre pour passer en clin d'oeil du ciel à l'enfer !" transformant ainsi ce qui semblait être un rêve en cauchemar. Et Le Capitaine Wesley Heerssen, Jr. a navigué sur toutes les mers, ou presque !

voilier


Cliquez pour agrandir la photo.

Météo de marde

Ça reflète aussi pas mal ce que j'en pense.

météo de marde

Image reçue par courriel et tirée de la newsletter de Gilles et Gilles.

Un samedi presque pas comme les autres

J'avais à peine enfilé mes "Roller Blades" que la pluie commençait à tomber. C'est aussi ça Montréal en juillet!!!

Stevie Wonder, jazz, pluie et rapprochements

Ce soir, le temps était humide et lourd au Festival de jazz de Montréal. Une ambiance chargée à bloc. J'ai pu écouté Mélanie Fiona une artiste de Toronto qui a fait pas mal de... cover sans pluie. Ensuite, j'ai entendu un Papa Groove pas mal plus entrainant, mais sous la pluie. C'était une soirée à être deux sous un parapluie à s'embrasser entre deux riffs de Papa Cool. La pluie avait presque cessé quand Stevie Wonder a commencé sa prestation en rendant hommage à son ami, Michael Jackson. Une belle soirée malgré la pluie. Pour ce qui est des rapprochements, je parle bien sûr des milliers de personnes collées littéralement les unes aux autres. Une vraie mer de monde. ;-)

Paradoxe au Café Lézard

Assez paradoxal mais ce soir, il n'y avait plus de café filtre au Café Lézard. :-( Au moins, il y avait un pianiste et un guitariste. :-) J'étais le plus bronzé de la place. Merci à Mlle Soleil du parc de la nature pour la belle journée. ;-)

Un samedi soir au Portugal... à Montréal

Igreja de Santa Cruz
L'église Santa Cruz au Portugal. Photo Daniel Zolli.

Samedi soir passé après mon magasinage de la journée au centre-ville de Montréal, j'ai arpenté le quartier portugais de Montréal à la recherche de... rien. Juste me promener et profiter de la belle soirée sans trop penser. Je me retrouve donc au coin des rues St-Urbain et Rachel. Il y a là l'église Santa-Cruz de la communauté portugaise de Montréal. Dans le stationnement de celle-ci, une quantité impressionnante de gens danse, chante et s'amuse.

Je suis curieux et je m'avance près des danseurs. Un monsieur me dit bonsoir et je lui demande c'est quoi la fête. Il me répond que c'est le 30 mai et que c'est la fête de l'Esprit-Saint. Il tente de me dire son nom, mais je n'entends pas très bien. Ce n'est pas qu'il parlait un portugais régional, mais étonnamment un très bon français. Je tente aussi de lui dire mon nom, mais même scénario. La musique est forte et le chanteur s'en donne vraiment à coeur joie en portugais. Je décide donc de lui montrer mon permis de conduire. Faut bien que ça serve à quelques choses. Il lit mon nom et s'exclame : "Ah!!! Francisco Rodrigues!!!" Je souris et je lui montre que c'est plutôt Rodrigue. Je lui raconte ce que je sais de mes racines avec le portugais Jean Rodrigues arrivé à Québec en ~1748. Avec un grand sourire en hochant positivement de la tête il me dit : "Tu connais ton histoire, tu fais partie de la famille. Reste au moins jusqu'à 22 h, ils vont nous servir de la bonne bouffe tout à l'heure." Je n'avais pas terminé de le remercier de son invitation que son ami m'invitait à aller danser avec sa fille. Franchement, je regrette encore de ne pas avoir continué mes cours de danse à une autre époque...

Tout ça pour dire que ce peuple n'oublie pas ses racines et encore moins ses traditions. C'est comme le tirage au sort organisé autour d'un bazar. Les "rifas", petits carreaux de papiers roulés qui servent de billets pour ce tirage au sort. Ils sont fabriqués durant l'hiver par les femmes portugaises. Je n'ai pas plus d'info sur le sujet pour l'instant. J'en ai acheté un paquet de 40.

Bref, des gens très chaleureux que je remercie encore de leur accueil et du très bon moment passé en leur compagnie.

rifa bazar portugais
photo rifa

Un peu d'info sur la langue et la religion (via L'Agora):

"Le portugais est la cinquième des langues les plus parlées au monde. En effet, plus de 200 millions de personnes parlent le portugais: non seulement au Portugal, mais au Brésil, en Angola, au Mozambique, en Guinée-Bissau, aux îles du Cap-Vert, au Sâ Tomé e Principe, à Timor et à Macao. Le portugais est décrit comme étant une langue vibrante, romantique et riche. On dit qu’il fait ressortir les émotions et qu’il est célèbre pour ses qualités lyriques. En fait, les poètes espagnols utilisent le portugais plutôt que le castillan depuis des années."

"La religion catholique occupe toujours une place importante dans la vie des Portugais. En ville comme à la campagne, les traditions catholiques - cérémonies, processions et pèlerinages - sont prises très au sérieux. Aujourd’hui, l’église catholique perd de son influence dans les grands centres urbains du Portugual."

Adam et Eve version Islam

Adam et Eve version Islam

Adam et Eve

Rampe céleste dans le china town

Rampe céleste dans le china town

Une autre façon de se rapprocher de Dieu? Non, j'ai une meilleure idée. Donne-moi ta main, nous allons y faire une promenade et oubliez nos problèmes terrestres.

Photo : François Rodrigue

Belle comme une fleur de pommetier

pommetier hscm

Pommetier en fleurs sur les terrains de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal.

Photo : François Rodrigue

Ma première journée au Salon d.clic photo et vidéo de Montréal

C'est la première édition du salon d.clic alors, on va est fin avec eux. J'ai trouvé les ateliers de la première journée nombreux, variés et de qualité, mais les salles sont ben trop petites. Résultat, pas le temps de tout voir en une seule journée. Va falloir que j'y retourne dimanche. Le salon coute 12 $ pour toute sa durée, ce qui est une aubaine considérant le tas d'ateliers présentés sur place pendant ces trois jours.

Rétro-Stade ou stade dans le rétro?

Je suis sur la rue Rachel en direction Est, la lumière est rouge... Il y a notre phallus national en béton qui me fait de l'oeil dans le rétroviseur de ma Mini. Je prends cette photo.

Rétro-Stade ou stade dans le rétro?

Guy Carbonneau congédié par Bob Gainey

Hier, Guy Carbonneau a été comme... éjecté du club de hockey Le Canadien!

C'est le cas de le dire, Carbo s'en va rejoindre les étoiles filantes tel qu'il est décrit dans cet article.

congédié Guy Carbonneau

Merci à Michel pour l'image.

"FUCK" le français chez Paulo et Suzanne

Parce que j'ai déjà été un client assidu de mon casse-croute de quartier, Paulo & Suzanne, je suis abonné à leur "mailing-list ". Il leur arrive à l'occasion d'envoyer des promotions par courriel. J'ai reçu celle-ci dernièrement en prévision de la St-Valentin (voir image). Comme c'est un casse-croute, je n'ai pas l'intention d'aller y manger avec ma copine pour la St-Valentin. Je ne trouve pas leur promotion très attirante pour les francophones du Québec. Franchement! Si leur bouffe est aussi bonne que leur français, attention aux maux de ventre.

Il y a quelques années (2007), le nouveau propriétaire avait ouvert un site WEB pour son restaurant. Il avait choisi le nom Pauloandsuzanne.com alors que ce restaurant a plus de 25 ans d'histoire francophone. Pas fort! Le site n'est plus en ligne.

Paulo & Suzanne St-Valentin

Jason Bajada et Alfa Rococo à la Maison des arts de Laval

Jason Bajada 24-01-2009Jason Bajada 24-01-2009
Jason Bajada à la Maison des arts de Laval.

Hier soir, Alfa Rococo déménageait son stock à la Maison des arts de Laval et c'est le cas, ça déménageait. La première partie de trente minutes a été occupée par Jason Bajada un artiste que je ne connaissais pas. Lui qui en est à son troisième album (Loveshit) a effectué une prestation de cinq chansons. Son style Folk/Pop très détendu est à mille lieues de celui d'Alfa Rococo. Mettons que l'on n'était pas préparé à recevoir Alfa Rococo dans nos oreilles après cette prestation. Son site WEB très... minimaliste nous redirige en fait vers son MySpace pour plus d'information. La sortie de Loveshit est prévue pour le 10 février, juste à temps pour la St-Valentin. Si jamais je suis seul à la St-Valentin, ce sera assurément un album idéal à écouter en pleurant.

Alfa Rococo 24-01-2009 055

Le spectacle d'Alfa Rococo était excellent et très énergique. Par contre, il y avait une forte similarité dans les sonorités d'une chanson à l'autre. Il est vrai que je ne connaissais pas leur musique outre mesure. Ils ont fait danser une bonne partie de la salle sans trop de difficultés.

Merci à Denise et Marc pour les billets de ce spectacle.

Les photos de Alfa Rococo sont ici.

Snowpark à Montréal : un début... frileux

Avoir un "snowpark" à Montréal, c'est l'idée de Antoine Saint-Germain. Est-ce réalisable? Oui et pour bientôt selon la revue Parabolik. Quand je cherche plus d'info sur l'idée d'un parc à neige à Montréal dans Internet, je ne trouve rien. Pas même du côté du principal intéressé, la Société du parc Jean-Drapeau (SDPJ). Si jamais vous avez des informations vérifiables, laissez un commentaire à ce billet. Merci! Je souhaite bonne chance à ce projet en espérant que les cols bleus du parc Jean-Drapeau seront de bonne humeur avec l'idée!

Un samedi soir au Centre Bell

Mon ami Yves Pelletier m'a envoyé ce courriel aujourd'hui et j'avais le goût de le partager avec vous.

Salut les gars, 

Il y a eu un match du Canadien hier au Centre Bell.
Il s'est passé des choses bizarres durant cette
partie...

-Au début de la partie, les Sabres ont signé un grand
livre pour jouer sur la glace du Centre Bell; ce que
n'ont pas fait les joueurs du Canadien.

-Brisebois a fait preuve de générosité en offrant
l'Amérique du Nord au grand complet à Derek Roy.
 
-Il y avait plus d'un joueur qui se nomme Roy dans
l'équipe des Sabres.

-Roy trouvait que le filet de son gardien était
poussiéreux.

-Alex Kovalev est mort et descendu en enfer.

-Alex Kovalev a soudoyé Lucifer pour revenir sur la
glace.

-Sergei Kostitsyn a eu deux succès??? Bravo!

-Alex Kovalev a réalisé un projet : faire de la couture
sur la patinoire du Centre Bell!

-Le Centre Bell a changé son super méga nouveau
panneau d'affichage pour un vulgaire sablier...

Lire la suite

Le froid avec un grand F

Le 23 octobre dernier, je me plaignais du -1 degré Celsius qui s'affichait sur le thermomètre de mon véhicule. Je reviens avec une mise à jour afin de convaincre mes lecteurs français qui pensent que l'hiver au Québec c'est facile. Avec le facteur vent, la température était de -30 degrés Celsius. J'ai pris cette photo dans mon auto ce matin. Une image vaut mille mots.

thermo -20

C'est le temps du sapin de Noël

Fin novembre, il semble que c'est le temps de monter le sapin de Noël... J'obtempère aux ordres de madame et je lui donne un coup de main à réaliser cette vieille tradition.

Arbre de Noël 2008 no flashArbre de Noël 2008 flash

Montréal : cette ville assoiffée d'argent

En moins d'une semaine, j'ai entendu parler de deux belles aberrations qui sont arrivées à Montréal dernièrement.

La première est celle d'un mec qui après avoir donné des arachides à des écureuils dans un parc de Westmount, se retrouve avec une amende de 75 $ plus les intérêts qui donnent donc 475 $.

L'autre histoire (bien réelle et pire encore) est celle d'une résidente de Hochelaga-Maisoneuve (le chic Ho-Ma) qui s'est vue remettre une contravention de 169 $ pour avoir mis son recyclage quelques heures trop tôt. Dans ce quartier, les sacs de recyclage transparent ont remplacé les bacs verts. Les agents des services publics ont fouillé dans le sac afin de trouver un nom pour donner cette contravention. J'espère juste que ce fonctionnaire n'est pas payé trop cher. :-(

Morale de cette histoire, si vous recycler à Montréal, assuré vous de mettre vos bacs ou sacs à la bonne heure. Sinon éliminer toutes traces de votre identité sur vos papiers mis au recyclage. (Et effacer votre adresse civique sur votre bac de grâce). Finalement, si vous marchez à Westmount, manger donc vos "peanuts" au lieu de les donner aux petits écureuils anglophones.

Wi-Fi sur la "Main"

Avoir le choix entre du stationnement gratuit sur St-Laurent ou du Wi-Fi gratuit, je choisirais le Wi-Fi gratuit avec Île Sans Fil.

Cette nouvelle avec l'argument suivant, c'est stupide...

«Au lieu d'offrir le stationnement gratuit, ce qui serait difficile, nous allons offrir l'accès Internet gratuit.»

Il y a déjà pleins de zones Île Sans Fil sur la "Main"??? J'ai raté quelque chose ces derniers mois, messieurs les commerçants?

Un projet de tramway sur la Ste-Cath qui ne roule pas

Pourquoi selon vous, ce projet de tramway n'est-il pas une bonne idée pour le centre-ville de Montréal alors qu'il l'est dans d'autres villes ayant l'envergure de Montréal ailleurs dans le monde?

Le secret d'une bonne "bolognese" : le marché Jean-Talon de Montréal

Marché Jean-Talon octobre 2008Marché Jean-Talon octobre 2008Marché Jean-Talon octobre 2008Marché Jean-Talon octobre 2008
Marché Jean-Talon octobre 2008Marché Jean-Talon octobre 2008

Citrouilles, potirons et autres cucurbitacées étaient à l'honneur au Marché Jean-Talon ce week-end. La raison de notre visite (que j'ai suggérée) était principalement pour y faire des emplettes de légumes et quelques fruits. Après réflexion, il faut se rendre à l'évidence, une visite au marché Jean-Talon réserve plein de surprises.

Première surprise de la journée, J'apporte mon gros "kodak" pour faire de belles photos et j'oublie ma carte mémoire. Faut-tu être poche je me suis dit. Avec les 20 degrés et la superbe lumière en ce bel après-midi, je me disais qu'il allait absolument en profiter. Je décide d'aller dans une pharmacie située à proximité afin de me racheter une carte mémoire. Sans le savoir, j'étais à seulement une minute à pied du magasin Electro-Tel sur Jean-Talon. C'est un grossiste de trucs électronique et c'est tenu par des gens de la communauté arabe. J'étais heureux d'y trouver des cartes mémoire Kingston de 2 gigs à 9$. J'ai pu retourner rapidement au marché.

En arpentant les diverses allées remplies de fruits et légumes, j'ai trouvé un sympathique marchant de pomme du nom de Marcel les pommes de St-Joseph-du-Lac. Après avoir pris en photo ses superbes pommes Lobo, il m'invita à en croquer une tout en refusant la monnaie que je lui tendais. Délicieuse!

Continuant notre promenade, on découvre les piments qui sont présents partout sur le site et leurs couleurs sont tout simplement magnifiques. J'ai mis quelques photos de ces beaux piments ici, ici et ici. Ces poivrons-ci avaient eux aussi des couleurs très spécial.

Entre deux caisses de salades et la boulangerie, un chansonnier entonne des airs à la française sous le regard curieux des enfants.

En voyant tous ces produits du Québec, ça nous a donné le goût de cuisiner une "bolognese" pour le souper. Le résultat final de cette "bolognese" est ici. Sans oublier le dessert, nous sommes arrêtés au Café Ryad du marché afin d'acheter quelques pâtisseries libanaises. Un vrai délice!

Franchement, on ne profite jamais assez des marchés publics de Montréal. La quantité et la qualité sont vraiment au rendez-vous.

J'ai mis toutes les photos prises durant cette journée dans cet album sur mon Flickr.

Pourquoi se plaindre de la perte de la Formule 1 à Montréal?

Ce n'est pas si grave d'avoir perdu la Formule 1 à Montréal. Réconfortez-vous, Montréal est toujours sur la "map". Oui, oui! Rappelez-vous, Montréal est maintenant sur la carte de jeu du Monopoly édition mondiale!!! Ce n'est pas rien ça! LOL :-)

Un simple café à Montréal en ce samedi après-midi

Montréal, 16 h 20, samedi, Caffé Art Java de l'avenue Mont-Royal

Je savoure lentement un délicieux café latte en regardant les piétons déambuler sous la pluie fine. À une table d'à côté, un homme aux allures d'Hubert Reeves pianote à un doigt sur son ordi portable. Son occupation à l'air importante, car son visage porte un regard sérieux. Deux tables plus loin, un autre homme dans la vingtaine se gratte la tête en regardant le rendement de ses actions en bourse. Rien qu'a le regarder, on imagine que ses rendements ne sont pas à la hauteur de ses espérances. On peut en être certain en jetant un coup d'oeil rapide aux courbes de rendement de ses investissements affichés sur son MacBook Pro tout neuf. Une table plus loin, encore un homme, début trentaine, jouant sur son Nintendo DS en alternance avec son IPod et une bande dessinée de Philémon. Décidément, il a peur de s'ennuyer celui-là.

Au fait, il y a juste des hommes ici? Ha! bien non, juste là, à trois heures, une jolie fausse blonde joue, elle aussi, du clavier sur son ordi portable en grignotant un panini maison. Dehors, un train de parapluie défile sur les trottoirs de l'avenue Mont-Royal. Merde, je vais manquer de papier, car je n'avais pas prévu ce soudain besoin d'immortaliser ce moment. Bof, au diable, j'en emprunte à la jolie fausse blonde d'à côté. Tiens, une fausse blonde anglophone. J'ai un léger moment d'hésitation puis je suis fier d'avoir fait l'Université York l'été de mes vingt et un ans. Dans mon cas, quand vient le temps de parler anglais, ce n'est pas la technique qui manque, c'est juste que l'on dirait que les influx nerveux ne se rendent pas dans les muscles de mes mâchoires. Je trouve quand même le tour de lui emprunter quelques feuilles. Dehors, la pluie arrête et le défilé de parapluies se transforme devant le café comme si le nuage était devant le bloc d'à côté.

Finalement, ce n'est pas si moche la pluie en sirotant un bon café dans ce café de l'avenue Mont-Royal. C'est juste moche d'être à pied sous cette pluie. Mon esprit recommence à vagabonder sur le fait d'être à pied pour l'été. Au moment où j'oubliais presque l'attente de ma nouvelle voiture, la voilà qui vient se stationner juste devant moi. La conductrice, une mulâtre, effectue un stationnement parallèle digne d'une manoeuvre masculine. Ha! Oui, c'est sexiste? Et puis? C'est bon d'être un peu sexiste des fois, sans se prendre au sérieux bien sûr. Là, je n'observe même plus la conductrice de toute façon. Mes yeux sont fixés sur la Mini Cooper grise qui est devant moi. Je contemple ses courbes en imaginant mon pied sur l'accélérateur et mes mains sur ses hanches... mes mains sur le volant gainé de cuir. Hum! Que ça va sentir bon un char neuf. J'ai hâte!!! Plus qu'un mois d'attente, Ha! quelle souffrance. ;-)

Revenons au café. Une fille entre dans la place et cherche l'endroit du regard. Elle cherche quelqu'un. Un "blind date" peut-être? Elle a les cheveux mouillés, très mouillés et semble fâchée. La pluie lui a fait un look de chat mouillé et je dirais que son "blind date" est fichu avec un look pareil. Elle parle italien au téléphone. Quant à moi, son look de chat qui sort du bain lui est tout pardonné, car après tout, elle parle italien.

Ce que j'aime de Montréal, c'est qu'en un simple après-midi du samedi, on peut bénéficier du soleil, de la pluie (cette pluie qui somme toute est réconfortante et qui m'aide à passer au travers mes allergies) tout en buvant un délicieux café latte de chez Caffé Art Java, entouré de quatre cultures différentes. Tout ceci dans une réelle harmonie. C'est aussi ça Montréal! Ne l'oubliez pas.

Le gars du câble S.V.P.

Bonjour Vidéotron, j'ai un tout petit problème avec mon raccord de câble T.V. On dirait qu'il y a des interférences dans l'image. Je vous envoie une photo de mon branchement extérieur. Avez-vous un bon technicien à m'envoyer? ;-)

Videotron mess

Photo prise dimanche près du resto La Cabane Grecque sur la rue Prince-Arthur.

Magasinage, sangria, resto grec et Festival de jazz

Aujourd'hui, en vrai bon citadin consciencieux, je me suis rendu en métro au centre-ville pour y faire quelques emplettes au La Baie centre-ville. Saviez-vous que le 8e étage regorge de produit à 60 et 70 % de rabais? Il y a là des aubaines intéressantes pour les hommes, femmes et enfants qui ont des besoins bien définis pour ne pas dire limiter. J'ai quand même trouvé six morceaux de vêtements d'été pour 76 $, taxes incluses. Pas mal pour quelqu'un qui n'apprécie pas tant que ça le magasinage. Merci à ma blonde pour son entrain entraide. ;-)

Par la suite, avec une idée bien en tête, on usa nos petits souliers jusqu'à la rue St-Laurent afin de se rafraichir le gosier. L'idée d'une Sangria bien froide à la Cabane m'est venue en tête en voyant cet ancien lieu de rencontre du YULBlog. J'avoue que la Sangria y était moins bonne qu'a bien d'autres endroits. J'irais même jusqu'à dire que celle d'un St-Hub ou celle d'une terrasse du Vieux-Montréal est bien meilleure. En buvant notre boisson, j'ai remarqué que le légendaire "Chez Schwartz's", juste en face, n'allais plus jamais être le même d'ici quelque temps. L'ouverture d'un comptoir pour le prêt-à-emporter fera sont ouverture d'ici quelque temps. J'en ai profité pour croquer quelques photos de la célèbre devanture du ce restaurant avant qu'elle ne change à jamais.

L'heure du souper approchait et la rue Prince-Arthur n'était pas loin. Il n'en fallait pas plus pour aller se taper un bon resto grec en compagnie d'un bon vin portugais (Albernoas) vraiment pas cher, acheté à la petite SAQ express judicieusement située près de la rue Prince-Arthur. De cabane en cabane, nous nous sommes retrouvés au resto grec, La Cabane grecque, en compagnie de notre bouteille. Sa terrasse était l'endroit idéal, en cette belle soirée, pour y déguster leur délicieux "Club Med". La cuisson du filet mignon semblait préoccuper le gérant qui s'est empressé de me rapporter une brochette bien rosée de son délicieux filet mignon. Très bonne bouffe que je recommande aux amateurs de viandes.

Question de digérer notre surplus de protéines, on est reparti en direction du Festival de jazz question de bouger un peu. Malgré la quantité astronomique de personnes sur la rue Ste-Cath, le groupe britannique "The Real Tuesday Weld" n'a pas vraiment convaincu ma blonde, ni moi d'ailleurs. Il y avait tout de même sur place une belle ambiance. Déjà 21 h, il faut quitter, car nous sommes de bons citadins consciencieux à pied et loin de la maison.

Photos à venir

Bonne Fête nationale 2008 les Québécois!

Drapeau du Québec

L'organisation de la Fête nationale réitère sa parade de la rue Sherbrooke cette année. Toute l'information sur le site de la Fête nationale.

Ce soir, je mettrai ce billet à jour avec quelques photos de la parade si la température est clémente pour le photographe.

D'ici là, bonne St-Jean Baptiste!

Mise à jour de mon billet, 22 h 30 :

Malgré la pluie et les fautes de français (voir photo ci-dessous), on a quand même eu un joyeux défilé. Les photos sont dans mon album Flickr.

Fête nationale du Québec 2008
Cliquez pour agrandir la photo et voir la note.

¡Cuba! Art et histoire de 1868 à nos jours : ma visite


Marcelo Pogolotti; La Havane 1902 - La Havane 1988; L’intellectuel ou Jeune intellectuel; 1937; Huile sur toile; 89 x 116 cm; Museo Nacional de Bellas Artes, La Havane; Photo Rodolfo Martínez

C'était la dernière journée pour visiter cette fabuleuse exposition sur l'art cubain qui couvre de 1868 à nos jours.

Au travers cette exposition, j'ai revu des paysages illustrés datent de plusieurs siècles, mais qui n'ont que six mois dans mon esprit. J'aimerais bien retourner à La Havane et prendre le temps de marcher sur le Maléçon main dans la main avec mon amour. On finirait la balade à la Bodegita del Médio en buvant un bon Daiquiri ou un Cuba Libre.

J'en ai profité afin de devenir un ami du musée en m'inscrivant en ligne. Il y avait d'ailleurs un concours, avec comme prix, un voyage d'une semaine à La Havane pour ceux qui s'inscrivaient aux amis du musée avant le 8 juin.

Les différentes époques couvertes par cette exposition selon le site du Musée des beaux-arts de Montréal.

L’exposition est divisée en cinq parties : Images de Cuba : à la recherche d’une expression nationale (1868-1927); Arte Nuevo : avant-garde et recréation d’une identité (1927-1938); Un style cubain : affirmation et rayonnement (1938-1959); Dans la révolution tout, contre la révolution rien (1959-1979); La révolution et moi : l’individu dans l’histoire (1980-2007).

Le rendez-vous gourmand des cultures à Pointe-À-Callière

rvgdc 008 rvgdc 007

Ce week-end, Montréal souligne sa pluralité avec la présence au même endroit d'une centaine d'artistes, commerçants et restaurateurs montréalais. Une fête familiale pour ceux qui n'ont pas peur de gouter à plusieurs mets dans la même journée.

J'ai donc gouté à une variété de mets que je n'ai pas souvent l'occasion de manger telle que la choucroute allemande avec saucisse au kiosque "Oktoberfest" qui ma aussi permis de découvrir qu'un festival Oktoberfest se déroule à Mascouche chaque année.

J'ai aussi gouté à la cuisine jamaïcaine (poulet et porc) avec riz aux fèves noires et ensuite, un plat roumain avec un sandwich à la saucisse épicée. Nous avons terminé notre dégustation avec une brioche faite maison en provenance d'une boulangerie de Ste-Monique au Québec et un sorbet sans sucre d'un autre fournisseur local dont j'oublie le nom. Une chance que nous étions deux, cela permet de gouter à plus de choses sans gaspiller. :-)

Ce genre de rendez-vous me rappelle les fêtes gourmandes de l'île Notre-Dame à Montréal qui me manque beaucoup.

J'ai mis quelques photos de tout ceci juste ici.

Farine Five Poses

Farine Five Poses

Enseigne de Farine Five Roses au vieux-port de Montréal dont la lettre R de Roses affichait un P ce soir là.

La minoterie Ogilvie a hissé une première enseigne lumineuse sur le toit de son édifice en 1948. Le néon Farine Ogilvie Flour est devenu, en 1954, Farine Five Roses Flour, auquel on a retranché le mot «Flour» après la Révolution tranquille. Il clignote sur Montréal depuis lors. (Source: Le Devoir, 19-10-2006).

In 1946, Ogilvie Flour Mills Co. Ltd. opened the New Royal Mill in Montréal. A photograph from 1948 shows the rooftop sign reading 'FARINE OGILVIE FLOUR' on three lines. In 1954, the sign was changed to 'FARINE FIVE ROSES FLOUR'. The English word 'FLOUR' was removed from the sign in 1977. (Source: saveoursigns.org, 2006).

Creacamp : l'art de rassembler des gens créatifs

Le temps maussade ne m'aura pas empêché de rendre visite au groupe Creacamp qui se réunissait dans les locaux de Station C à Montréal en ce samedi gris. Dans son billet sur Creacamp, Martine avait bel et bien spécifié que les hommes étaient les bienvenus, aller hop j'y vais! Nous étions quatre hommes pour un groupe d'environ cinquante personnes.

En premier lieu, j'étais curieux de voir les nouveaux locaux de l'organisation Station C. Station C, c'est un espace de "coworking" avec membership démarré par Patrick Tanguay et Daniel Mireault en février 2008.

En deuxième lieu, je m'en allais assister à la présentation d'un logiciel d'aide à l'écriture. Un aspect différemment créatif et technique, celui de la création littéraire. J'espérais en apprendre un peu sur le logiciel Scrivener présenté par Martine Pagé. Elle utilise Scrivener entre autres lors de l'écriture de ses scénarios de film. Présentation courte du logiciel, mais de ce que j'ai vu, il m'a semblé intéressant. De plus, pour les intéressés, la section liens du site du créateur du logiciel, "Literature & Latte", nous renseigne sur d'autres outils de rédaction du même genre s'exécutant sous Windows.

Évidemment, il y avait d'autres artistes au rendez-vous. Normal puisse que la véritable raison d'être de Creacamp c'est de réseauter des artistes et de promouvoir la créativité féminine. Marie-Chantale, l'organisatrice, a mis un résumé de la rencontre sur son blogue, allez lire ça pour découvrir ces artistes aux talents variés. Bref, un petit bout de journée qui est passée somme toute trop vite et qui a su mettre du soleil dans notre journée bien grise à Montréal.

Vivre de la frénésie du hockey

Il n'y a pas que les partisans du Canadien qui vivent de la frénésie du hockey. C'est aussi le cas de ce vendeur de drapeaux à l'effigie du Canadien de Montréal. Il semble en avoir fait un emploi à temps plein, car il est très souvent posté au coin du Boul. St-Martin et Chomedey à Laval dans le stationnement du Loblaws. Si je me fie à sa plaque, c'est un Ontarien opportuniste.

Drapeaux du Canadien de Montréal

Un vrai "fan" du Canadien de Montréal

La passion bleu, blanc, rouge est de retour depuis quelques semaines à Montréal. Avec seulement deux parties jouées contre Boston, on remarque déjà une augmentation du nombre d'automobilistes affichant les couleurs des Canadiens de Montréal. Une image vaut parfois mille mots.

Fan du Canadien de Montréal
Un vrai "fan" du Canadien de Montréal

Les Bruins de Boston gagnants?

Bruins VS Canadiens

Je ne crois pas que la partie de ce soir appartienne aux Bruins de Boston. Michel, un ami, rêve en couleur en s'amusant à faire des icônes représentant les Bruins vainqueurs. Il dit que c'est parce qu'il souhaite la fin du hockey rapidement à Montréal, car il n'aime pas ça. Faut-tu être rabat-joie. ;-)

Glaces et beau temps au mont Royal

Belvédère du Mont RoyalChalet du Mont Royal
Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Quel beau temps à Montréal aujourd'hui! J'en ai profité pour faire une promenade sur le mont Royal. Avec les premiers signes du printemps, on remarque déjà des enfants en train de déguster une bonne glace aux fruits. À l'intérieur, comme à l'extérieur, les enfants étaient partout avec leurs glaces. Je me suis dit : "Profitez-en, bande de chanceux!"

Belle journée pour bouquiner

@ 10 h 38 : Il va faire beau aujourd'hui. Je vais en profiter pour faire toutes les bouquineries de l'avenue Mont-Royal et puis tiens, même celles de la rue St-Denis. A+

@ 15 h 30 : Ed a raison, le café de chez Caffè Art Java est vraiment délicieux même pour emporter. (la place était bondée)

@ 18 h 00 : Après avoir visité plus de 8 librairies de livres neufs et usagés, force est de constater que les livres spécialisés en informatique s'y font très rares. Je suis déçu. Je cherche toujours ce livre.

@ 18 h 30 : Je prends pour la première fois ce wagon de la STM.

Ta route est ma route

Isabelle BoulayIsabelle BoulayIsabelle BoulayIsabelle Boulay

Ce soir, nous avons assisté au nouveau spectacle de Isabelle Boulay à la salle André-Mathieu. Le spectacle "Ta route est ma route", est sans entracte et dure plus de deux heures, mais il est passé sans que l'on s'en rendre compte. Ma grippe n'aidait pas, mais j'ai beaucoup apprécié ma soirée ainsi que ma copine. Merci encore à mes beaux-parents pour ces billets gratuits. C'était la première fois que j'étais assis aussi près d'une scène. Rangée AA, siège numéro 1 en plein centre. Que demander de mieux? ;-)

La critique du Journal de Mourial.

P.-S.: Ce spectacle coïncide avec la sortie de son dernier album intitulé Nos Lendemains, sorti en kiosque aujourd'hui.

Le déneigement à Montréal

Voilà pourquoi c'est si long pour que les Cols bleus déneigent les rues de Montréal. (Mais surtout sur l'autoroute métropolitaine...)


Ma visite au Salon International de l'auto de Montréal 2008

salon auto 2008 053salon auto 2008 068

Voici quelques photos de ma visite au Salon International de l'auto de Montréal 2008. En images, les plus coûteuses et les plus belles, juste pour vous !

Cliquez sur ce lien pour voir toutes mes photos.

Here some pictures I took at The Montreal International Auto Show 2008. In pictures, the most expensive and beautiful cars, just for you !

Click on this link to see all my pictures.

J'ai hâte à demain, pis mon Nikon aussi

Demain, c'est ma visite au Salon International de l'auto de Montréal.
J'ai hâte de photographier pour vous, toutes ces belles d'autrefois et d'aujourd'hui.

Mes photos du Salon de 2005 et de 2006 pour vous sur Flickr.

Merci à BMW Canbec pour le billet gratuit. ;-)

Écoute-moi, c'est vraiment mportant

Quand c'est mportant, est-ce plus important qu'important ? Il doit y avoir un Anglais là-dessous.


mportant
Vu à Laval par moi-même.

L'envie d'être ailleurs

Avec toute cette neige qui s'abat sur Montréal depuis quelques jours, ce n'est plus la criminalité grandissante ou autres dangers de la grande ville qui me feront déménager d'ici si cela continu. C'est plutôt le service de déneigement de la ville que tout le monde trouve hyper médiocre. Dans ma rue du Nord de la ville, la neige tombée dimanche est toujours aussi présente en ce jeudi.

Question d'en remettre, mes voisins grecs rivalisent d'ardeurs afin de nous prouver lequel ne ferait pas la plus haute montagne de neige. En prenant bien soin d'occuper plusieurs précieuses places de stationnement en créant leurs monts Everest temporaires dans une rue qui n'en est plus une.

Tout ça à moins d'une semaine de Noël, poigner à courailler les cadeaux dans la neige aux fesses, stationner sur les "hasards ". Je vous jure, l'an prochain je prépare mes cadeaux en plein été. Bon courage aux retardataires comme moi !

Première tempête de l'hiver sur Montréal

Eh ! Oui, aujourd'hui la région de Montréal a eu sa première véritable tempête de neige de l'hiver. Quelques 15 à 20 centimètres de neige sont tombés et ça devrait se rendre jusqu'à 30 cm. Presque toutes les écoles de la région métropolitaine sont fermées. Ne vous en faites pas car il semble aussi que la prison de Bordeaux soit fermée. ;-) Courage, on va passer au travers. Je voudrais pas passer pour un lâche mais à compter de vendredi, c'est "Viva Cuba" durant une semaine dans mon cas. J'ai-tu hâte à ton avis ? :-)

Update du 4 décembre : Photo prise pour mes lecteurs éloignés qui n'auront pas la chance de pelleter cette belle neige sur mon balcon. :-(

Première tempête de l'hiver à Montréal
Cliquez pour agrandir.

Mon amour et mon horreur de Montréal

Voici une nouvelle qui me fait apprécier Montréal et voici pourquoi elle continuera de me déplaire.