Un autre bel exemple de Big Brother caché derrière une fausse raison.

Extrait de l'article :

Une entreprise de transport, au Japon, vient d'instaurer un rituel matinal plutôt inhabituel : désormais, ses quelques cinq cents salariés devront, chaque jour en prenant leur service, scanner leur sourire face à un logiciel d'analyse. Le but : améliorer la relation avec la clientèle.

L'article complet est ici.