Igreja de Santa Cruz
L'église Santa Cruz au Portugal. Photo Daniel Zolli.

Samedi soir passé après mon magasinage de la journée au centre-ville de Montréal, j'ai arpenté le quartier portugais de Montréal à la recherche de... rien. Juste me promener et profiter de la belle soirée sans trop penser. Je me retrouve donc au coin des rues St-Urbain et Rachel. Il y a là l'église Santa-Cruz de la communauté portugaise de Montréal. Dans le stationnement de celle-ci, une quantité impressionnante de gens danse, chante et s'amuse.

Je suis curieux et je m'avance près des danseurs. Un monsieur me dit bonsoir et je lui demande c'est quoi la fête. Il me répond que c'est le 30 mai et que c'est la fête de l'Esprit-Saint. Il tente de me dire son nom, mais je n'entends pas très bien. Ce n'est pas qu'il parlait un portugais régional, mais étonnamment un très bon français. Je tente aussi de lui dire mon nom, mais même scénario. La musique est forte et le chanteur s'en donne vraiment à coeur joie en portugais. Je décide donc de lui montrer mon permis de conduire. Faut bien que ça serve à quelques choses. Il lit mon nom et s'exclame : "Ah!!! Francisco Rodrigues!!!" Je souris et je lui montre que c'est plutôt Rodrigue. Je lui raconte ce que je sais de mes racines avec le portugais Jean Rodrigues arrivé à Québec en ~1748. Avec un grand sourire en hochant positivement de la tête il me dit : "Tu connais ton histoire, tu fais partie de la famille. Reste au moins jusqu'à 22 h, ils vont nous servir de la bonne bouffe tout à l'heure." Je n'avais pas terminé de le remercier de son invitation que son ami m'invitait à aller danser avec sa fille. Franchement, je regrette encore de ne pas avoir continué mes cours de danse à une autre époque...

Tout ça pour dire que ce peuple n'oublie pas ses racines et encore moins ses traditions. C'est comme le tirage au sort organisé autour d'un bazar. Les "rifas", petits carreaux de papiers roulés qui servent de billets pour ce tirage au sort. Ils sont fabriqués durant l'hiver par les femmes portugaises. Je n'ai pas plus d'info sur le sujet pour l'instant. J'en ai acheté un paquet de 40.

Bref, des gens très chaleureux que je remercie encore de leur accueil et du très bon moment passé en leur compagnie.

rifa bazar portugais
photo rifa

Un peu d'info sur la langue et la religion (via L'Agora):

"Le portugais est la cinquième des langues les plus parlées au monde. En effet, plus de 200 millions de personnes parlent le portugais: non seulement au Portugal, mais au Brésil, en Angola, au Mozambique, en Guinée-Bissau, aux îles du Cap-Vert, au Sâ Tomé e Principe, à Timor et à Macao. Le portugais est décrit comme étant une langue vibrante, romantique et riche. On dit qu’il fait ressortir les émotions et qu’il est célèbre pour ses qualités lyriques. En fait, les poètes espagnols utilisent le portugais plutôt que le castillan depuis des années."

"La religion catholique occupe toujours une place importante dans la vie des Portugais. En ville comme à la campagne, les traditions catholiques - cérémonies, processions et pèlerinages - sont prises très au sérieux. Aujourd’hui, l’église catholique perd de son influence dans les grands centres urbains du Portugual."