Il y a des soirs comme ça où je me connecte à mon blogue sans trop savoir ce que je vais écrire et bien souvent j'écris des niaiseries. Mais pas ce soir.

Je vais encore parler de relation homme femme. He oui!!!

Combien d'entre vous ont déjà éprouver de l'admiration et du désir pour une femme célibataire alors que vous étiez en couple?

Moi! Moi! Attends Rodrigue, laisse le maitre du blogue terminer avec ses questions.

Combien d'entre vous ont déjà eu envie d'avouer leur attirance à une femme peu de temps après être redevenu célibataire? C'est le temps Rodrigue : Moi! Moi! J'ai eu envie.

Mon éducation m'a appris qu'il n'y a rien de plus important que le respect envers autrui. La fidélité c'est important et je n'ai jamais osé faire de faux pas dans ce domaine. C'est tout à mon honneur, mais ça met pas du beurre sur le pain diront certains. C'est quand même déchirant d'être devant une belle femme célibataire qui te raconte ses déceptions amoureuses et tu ne peux rien faire. Ça m'est arrivé. Je ne pouvais même pas la prendre dans mes bras et lui dire ce que je ressentais pour elle, car mon coeur était occupé par une autre femme qui ne s'en occupait plus. Je l'ai vécu et c'est tout simplement, invivable.

Le temps passe et l'inévitable survient, on redevient célibataire. Mais apparait un autre obstacle. Merde! Vous avez un deuil à faire cher monsieur, disent certaines personnes. Ben oui! C'est écrit où ça, dans quel livre, qu'il faut être célibataire durant X temps? Pourquoi? Afin de bien calfeutrer sont ti-coeur avec du mastic à ennui... câlisse. Ça pas de bon sens. C'est de la foutaise! Là c'est le petit diable sur mon épaule gauche qui parle. Merde, que dois-je faire? Laisser passer l'occasion? Non, la vie est trop courte. Désolé, va falloir parler et agir!

Cette fille c'est de l'or en barre. C'est fou ce qu'elle est ravissante. J'ai l'impression qu'elle ne s'en rend même pas compte. J'ai trop envie de lui dire que je la trouve belle, intelligente et talentueuse. J'ai surtout envie de l'embrasser. Oui, l'embrasser longuement et lui faire sentir à quel point elle est désirée et désirable. Le message serait tellement clair et convaincant qu'elle n'aurait rien à dire, juste profitez de mes lèvres. Découvrir une sensation d'apaisement et de soulagement avec mes baisers. Ce serait merveilleux! Mais je n'y arrive pas. Ma gorge se bloque avec l'impression d'avoir un pamplemousse coincé là. C'est encore pire lorsque mon regard quitte ses magnifiques yeux bruns vers sa bouche pulpeuse puis vers son cou qui n'en finit plus d'être là... ouf!

Devant cette brune, je perds tous mes moyens. Devant elle, je me sens comme Charlie Brown devant la petite fille rousse...