Ce billet de Nadia m'a inspiré ceci ce matin.

Je m'ennuie de Québec malgré ses vents à écorner les boeufs et son froid qui transperce votre plus chaud manteau. Je m'ennuie de Mme Thomas, mère de John et Peter, qui avait toujours une parole réconfortante pour ses chambreurs de la rue Bonsecours à Sillery. Je m'ennuie des voisins chaleureux, dont cette femme, qui après seulement deux jours de voisinage m'offrait un "lift" pour me rendre sur le campus de Laval sans même me connaitre. Le samedi matin, j'adorais emprunter le chemin St-Louis à vélo et descendre tranquillement vers la basse-ville avec son "mail" St-Rock. Un trajet progressif vers la pauvreté qui me reconnectait avec la vraie vie. J'ai tellement de bons souvenirs de mon passage à Québec que je devrais les mettre sur papier. Jusqu'à maintenant, je n'ai jamais retrouvé rien de comparable à Montréal.