J'ai appris toutes ces choses en écoutant le résumé du
match de Gilles Gagnon à RDI. Voici le texte de ce
journaliste verbeux.


Les Sabres s'étaient amenés à Montréal imbuent d'une
confiance galvanisée par une victoire de 4 à 0 contre
les Kings Vendredi à Buffalo, ont été les seuls à
signer le registre en première. Confusion entre
Tanguay et Bouillon dont profite Derek E.(sic) Roy;
Brisebois lui donne un continent pour manoeuvrer.

Et en deuxième, se sera le même Roy qui va secouer les
cordages, mais derrière son gardien, le tir de Sergei
Kostitsyn a touché le bâton du franco-ontarien; 1-1.

On se transporte en troisième, c'est 2-2. À la
quatrième minute, Alex Kovalev est au purgatoire et
Andrej Sekera brise la parité  par un lancé qui ne
payait pas de puissance, mais l'horizon devant Halak
était plutôt opaque. 

Deux minutes plus tard, Kovalev se rachète. Il est
l'instigateur de l'égalisateur; deuxième succès de la
soirée de Sergei Kostitsyn, son sixième de l'année.

En prolongation, supériorité numérique, le projet du
Canadien converge vers Kovalev, et ils sont peu
nombreux à pouvoir enfiler l'aiguille comme il le
fait, avec 25 secondes à égrainer dans le sablier.
Victoire de 4-3 du Canadien.



Yves Pelletier