Un ami me mettait au courant d'une situation absurde (encore une autre au Québec c'est pas nouveau) dénoncée aujourd'hui par Nathalie Elgrably dans son article: "Absurde bureaucratie" sur Argent de Canoë.

Tel que titré, mon billet dénonce aussi cet exemple de deux poids deux mesures au sein même du gouvernement du Québec. C'est ce qui arrive lorsqu'on permet à un gouvernement d'avoir le nez fourré partout. Un moment donné, il est difficile d'avoir patte blanche dans tout lorsque l'on patauge des deux côtés de la clôture en même temps. C'est un gouvernement zzzocial-démocrate que l'on voulait, comme dirait Gilles Proulx. Il faut vivre avec ou le changer, mais pas juste chialer.

Voici l'essentiel du message de mon ami Michel à l'origine de ce billet.

Salut Frank, voici une suggestion pour ton blogue...

Savais-tu que pendant que le gouvernement ce bat contre le cartel de l'essence à Sherbrooke, pendant qu'il se bat contre l'inflation, il impose une hausse des prix du pétrole à St-Jérome !

Ils disent que Costco vend leur gaz trop bas. Ils ont augmenté l'essence de 3 cents le litre.

C'est vraiment anti-capitaliste !! >:o

Si j'me trompe pas, Costco on décider de donner ce 3 cents à des bonnes oeuvres. (je n'ai pas vérifié cette info)

Mais est-ce qu'ils vont mettre un prix minimal sur les hamburgers, si McDo les vend trop bas pour le Roi de la Patate ? Est-ce qu'ils vont mettre un prix minimal sur les autos, si Hyundai sort des voitures trop économiques pour GM ? Non, mais franchement !! On a assez du cartel du lait ici et du sucre aux États-Unis. On n'a pas besoin d'ajouter le pétrole. Surtout que les pétrolières font des milliards. $%?&*( !!

Je pense que Nathaly Elgrably et mon ami Michel ont raison tous les deux. Étant moi-même un employé du gouvernement à titre de technicien de la santé, je peux confirmer que ce gouvernement n'en est pas à sa première absurdité bureaucratique ni à sa dernière. Rappelez-vous celle que j'ai dénoncée ici même dans mon blogue. Le plus souvent c'est le manque de concertation qui cause des aberrations en santé comme ailleurs. Une chose que je fais à mon niveau en tant que fonctionnaire, c'est de limiter les dépenses en utilisant l'argent des contribuables de la façon la plus sensée et en utilisant mon sens aiguisé de consommateur tout comme je le ferai pour moi lorsque je magasine. C'est ma façon de contrebalancer les absurdités faites par les autres du gouvernement. D'ailleurs, c'est le seul pouvoir que je détiens pour l'instant dans cette grosse machine gouvernementale.