Hier, je me suis amusé avec l'installation de la dernière version d'Ubuntu. Son nom de code, "Hardy Heron" est plus simple à retenir que les habituels numéros de versions. Pourtant, tout signifie quelque chose chez Ubuntu. Par exemple, la version 8.04 signifie sa date de sortie (avril 2008). Les lettres LTS quant à elles signifient "Long Term Support" car un support technique est assuré pour 3 ans de la part de Canonical, distributeur de cette distribution Linux.

Parlons un peu de mon installation ou plutôt de mes installations, car j'ai installé cette version sur 2 ordinateurs. Un avec 2 ans d'âge et l'autre environ 7 ans.

Pour le PC que j'ai assemblé moi-même il y a 2 ans, rien à redire côté détection matériel. Il faut noter que j'ai effectué mes installations à partir de Windows ce qui permet d'éviter des problèmes de détection hâtive de certains matériels (DVD-ROM) au démarrage du "LiveCD" d'Ubuntu. C'était mon cas. Ce PC est bâti autour d'une carte mère Asus A8N-VM CSM.

Suite au premier redémarrage après environ 30 min d'installation, je constate avec étonnement que tout mon matériel fonctionne sans heurt et sans avoir à installer des pilotes propriétaires. Ma souris sans fil est bien détectée, mais surtout bien gérée. Le niveau de mes piles de souris qui était bas sous Windows, mais non indiqué est parfaitement géré sous Ubuntu avec un indicateur à 14 % d'énergie restante. Ça explique les ratées de ma souris depuis quelques jours. Certains diront... mais ce n’est rien ça une détection de souris. Je réponds en disant peut être, mais l'avantage avec Ubuntu c'est qu'en plus d'être totalement gratuit, il détecte bien les périphériques mais surtout, Ubuntu les gèrent admirablement bien. Nul besoin d'installer des pilotes après l'installation de l'OS comme avec Windows.

Mes clés USB aussi sont très bien supportées ainsi que ma carte graphique (Nvidia) et mon imprimante HP 940c.

Pour ce qui est de l'autre PC avec carte mère Aopen AX-64 et carte graphique avec "chipset" SIS6327 c'est une autre histoire. La carte vidéo ne semblait pas être bien détectée alors j'ai du démarré en mode sans échec graphique. Se fessant la détection s’est mal passée et je suis tombé en basse résolution (800 * 600). Ne trouvant pas les outils dans le GUI pour modifier la résolution, je décide donc de poster un message sur le forum francophone d'Ubuntu. Il est donc 23h32. Cinq min plus tard alors que j'allais au lit j'obtiens une réponse qui me garde éveillé encore quelques minutes. Un autre usager m'a écrit la procédure afin de retrouver mes outils pour ajuster ma résolution d'écran. C'est vraiment efficace cette communauté. J'installe donc les pilotes génériques pour SiS et tout entre dans l'ordre avec une résolution d'écran de 1024 * 768.

À ce jour, rien à redire envers ce système d'exploitation entièrement gratuit et qui profite d'une communauté francophone très active et généreuse de conseils. Je poursuis mes tests avec Ubuntu. A+