Pendant que nos voisins les Américains ont un intéressant projet pilote avec Google afin de simplifier la paperasserie des dossiers médicaux, ici on en est encore à se demander si la carte santé devrait être à puce ou a bande magnétique. Bordel qu'on fait dur au Québec. Ce n’est même pas de la médecine à deux vitesses ici, c'est au neutre que nous sommes.

Extrait de l'article de Yvon Laporte :

Y-a-t-il encore un secteur d’activité où la compagnie Google n’est pas présente? Voilà qu’on apprend que le moteur de recherche veut se lancer dans la gestion des dossiers médicaux des gens!

Il s’agit en fait d’un projet pilote, dont les détails seront annoncés aujourd’hui. Ce que l’on en sait, grâce à des informations publiées par l’agence Associated Press, c’est que le projet est lancé en collaboration avec un centre de santé, la Cleveland Clinic, où des milliers de patients se sont déclarés volontaires.

En clair, Google va obtenir une copie électronique des dossiers médicaux de ces personnes et éventuellement, ces dossiers seront accessibles, par n’importe quel médecin dans n’importe quel hôpital, n’importe où dans le monde. Évidemment, ces informations seraient protégées par une série de mécanismes de sécurité.