Depuis le début de la journée, je reçoit des appels de mes amis (es) et de ma famille. La majorité semble avoir oublié mon nom et m'appel le petit vieux. ;-) Je suis à la veille de croire que c'est vrai mais quand même, j'ai juste 36 ans.

Il me semble encore que hier j'avais dix-huit ans. J'ai encore en mémoire cette époque où je quittais Québec, ville étudiante dans mon cas, pour me diriger vers Montréal pour le travail. Bien de l'eau à coulé sous le pont depuis la journée où je l'ai traversé (Jacques-Cartier) pour venir m'établir ici, à Montréal.

Suite au spectacle d'hier de JMP, je me suis mis à penser au temps qui passe, aux réalisations accomplies et à celles non réalisées. Je me dit : Ai-je profité pleinement de chaque minute de ma vie jusqu'à maintenant ? La réponse est presque facile et c'est oui. Je me souviens de cette grande fébrilité qui m'habitait en entrant en ville par le pont Jacques-Cartier un matin brumeux du mois de janvier 1993. Le cerveau plein de projets et la vie devant moi je m'en venais m'établir ici à Montréal sans trop m'inquiéter du futur. La ville m'appartenait et je ne craignais rien. C'était le bon temps mais j'ai remarqué avec le temps qu'on a tendance à se ramollir un peu et qu'il faut parfois se secouer.

Avec le double de l'âge de la majorité cela me fait réfléchir à ma santé, mon avenir, mes amis, ma « job » de fonctionnaire etc. ;-) Puis je me dit : Calisse que ça passe vite la vie ! Malgré mon jeune âge, il faut absolument que j'en profite encore plus sinon j'aurais pas le temps de tout faire ce qui est noter sur ma liste de choses à faire avant de mourir. ;-)

Sans être à la fin de ma vie, je tiens quand même à dire à mes proches que je les aime profondément. Grosses bises à vous tous et merci pour vos voeux.