Banniere Fantasia 2007


En cette avant dernière journée du Festival Fantasia, j'ai assisté, cet après-midi, au film que je vous ai parlé ici. Évidement, la salle était comble. Ce n'est pas difficile à réaliser quand une salle ne contient que 150 à 200 sièges.

Pour en revenir au film, c'est un début plutôt lent qui nous a permis de bien camper tous les personnages. J'étais bien heureux que ça ne débute pas en fou car avec les sous-titres anglais il fallait être très attentif et j'étais un peu rouillé. Les jargons en coréen de la bande sonore n'auraient été d'aucune utilité sauf peut être pour le coréen à qui j'ai vendu mon billet d'extra.

Les 30 dernières minutes de ce film nous ont réservées d'époustouflantes scènes d'action digne des meilleurs films d’arts martiaux asiatique. Dans son genre, "The City of Violence" a donné le résultat escompter avec plusieurs exclamations durant le film et de bons applaudissements à la fin de celui-ci. Pour ma part, j'ai adoré ce moment de cinéma.