Encore à l'étape conceptuelle, les chercheurs au centre de cette nouvelle technique espèrent bien que des programmeurs s'approprieront la méthode afin de l'appliquer à du concret dans le monde de l'échange de fichier par Internet (réseaux P2P).

Le document très intéressant nommé "Exploiting Similarity for Multi-Source Downloads Using File Handprints" est disponible ici sur le site de l'université Carnegie. Il explique en détail la technique imaginée par cette équipe de chercheurs afin d'améliorer le taux de transfert des télédéchargements de fichier audio, vidéo et de donnée.