Selon Associated Press, l'attaque d'hier contre Internet était de grande envergure et n'avait pas eu lieu depuis 2002. Le type d'attaque subit par UltraDNS hier pourrait paralyser une bonne partie du trafic Internet si son exécution était généralisée à tous les serveurs DNS majeurs. Grâce à la distribution en temps réel de la charge (load balancing) vers d'autres serveurs, l'attaque n'a pas été très ressentie chez le simple usager. C'est pour cela que je dis que c'est une petite attaque massive.

La nouvelle via Miami Herald et Sympatico/MSN.