arcadia2006 005

Ma visite au Festival Arcadia m'a laissé un goût amer. Une heure et quart d'attente dont le trois quart sous une pluie battante. Un prix d'entrée réel de 15$ qui diffère du site Web qui indique 10$ sans mention de pré vente. La façon d'afficher les prix sur le site frisait la fausse représentation (fallait deviner la raison d'être d'une icône Admission qui représentait la pré vente). Une billetterie extérieure alors que la température à ce temps ci de l'année est souvent mauvaise. Un stationnement pour ainsi dire inexistant car on a du stationner sur la pelouse du stade Uniprix. Un système de vestiaire totalement inadéquat pour la quantité de monde qui avait là (15 mins pour y laisser son manteau et 30 mins pour le récupérer). Des délais d'attentes insurmontables pour faire l'essai des jeux les plus populaires. Des sections où les nouvelles technologies auraient pu être plus présente. Je m'attendais à une section simulation plus impressionnante et à autre chose qu'un "preacher" d'auto H. Grégoire qui criait ses rabais de 1000$ plus fort que tous les autres exposants. Je sais qu'il faut s'accommoder de commanditaires mais un choix plus approprier sera sûrement possible l'année prochaine.

J'ai été impressionné par la section Flash Back. L'organisation a déniché des vieux modèles de téléviseurs pour matcher avec les bonnes vielles consoles de jeux ! Sûrement victime de leur succès et j'en suis très heureux pour l'industrie du jeu vidéo de Montréal. J'espère que l'organisation fera quand même ses frais car ils devront assurément refaire la pelouse qui a servie au stationnement improvisé devenu carrément un champ de boue en fin de journée. Une bonne session de brossage de souliers nous attendait une fois rendue à la maison.

En quittant le stade Uniprix je me suis rendu à un resto que j'adore. Les gens du restaurant Pizzeria Napoletana de la rue Dante ont sûrement cru qu'un habitant des pays d'en haut débarquait entre deux labourages en me voyant rentrer les souliers pleins de "bouette". Quoi de mieux qu'un bon plat de ravioli Biancoverde chaud et réconfortant pour terminer cette journée froide et humide. Vive Montréal !

P.S.: Si quelqu'un a compris le but de l'activité sur cette photo prise à Arcadia 2006 les commentaires sont bienvenus.