Joyeux Halloween

Voici ma nièce Sara-Maude (2 ans) en kangourou mangeur de friandises.

Mais attention ! Voici ce qui risque de vous arriver si vous manger trop de bonbons.

Décollage réussi

cannt 025

Le CANNT est terminé et c'est l'heure du retour vers Montréal. C'est à bord d'un Dash 8 (voir la photo ci haut) que j'ai quitté London, On vers les 9h00 ce matin. Une légère neige avais le goût de survivre jusqu'au sol puis fondait rapidement. Le vol d'une trentaine de minutes vers Toronto a été somme toute turbulent. Si on considère les vents qui soufflaient ça aurait pu être pire. Ceux qui avaient respecté les règles minimales pour ne pas avoir mal au coeur en avion s'en sont sortit la tête haute. Les autres, la tête dans le sac à vomir. Certaines infirmières qui revenaient du même congrès que moi ont été malades à en remplir les jolis petits sacs. C'est vrai que ça brassait pas mal mais bon ce n’était pas si pire. J'étais assis juste en avant alors j'ai pas trop eu vent des odeurs... Mon deuxième vol de Toronto à Montréal était plus calme. Sûrement que l'avion plus gros a aidé à la stabilité au grand plaisir des infirmières de tantôt. Visionnez le décollage de ce CRJ705 en cliquant le vidéo.

London, atterrissage réussi mais sans valise

Départ pour London, porte 50 du terminal A à Dorval. Il y a deux départs dans l’heure qui suit à cette même porte. Un pour London et l’autre pour… London. Peut-on faire plus mêlant s.v.p. J’ai quasiment envie de me tromper de destination question de faire un test pour voir si les agents d’Air Canada font leur job comme du monde ? Car sur ma carte d’embarquement c’est écris Londres. Un ti-peu mêlant. Au pire je me retrouve en Angleterre.

Bon, fini de déconner, la préposée indique que c’est l’heure d’embarquer. Cool ils sont à l’heure cette fois. Grrrr ! Le décollage qui était prévu pour 18h00 sera finalement retarder de 40 minutes. Le commandant annonce que son équipe d’entretien cherche la roue. Mais de quelle roue il parle lui là ! Les passagers partent à rire. Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris ce qu’il voulait dire. Je ne suis pas le seul à me poser des questions. Bon, le commandant reprend le microphone expirant un long Euuuuuu. Il débute l’explication du retard. Ils auraient découvert une fissure sur une roue et ils cherchent une roue de remplacement dans le garage. Fiou ! Je me fou ben d’être en retard en autant qu’on décolle de façon sécuritaire. Quelques minutes plus tard on pouvait entendre l’équipe d’entretien s’affairer au remplacement de la roue en question. À mon arrivée à Toronto je n’ai pas niaisé, je me suis rendu immédiatement à mon prochain vol. Arrivé à ma porte d’embarquement la préposé d’Air Canada m’accueil avec le sourire et me dit : On vous attendait M. Rodrigue ! Ah ! Ouin ! Tant que ça ? Fausse joie, je ne gagne aucun prix. J’étais juste le dernier à embarquer. C’est ça qui arrive quand ton avion d’avant à besoin d’une roue neuve juste avant de partir. Mais ma valise qui est dans l’autre avion lui dis-je ? Elle me répond calmement qu’au pire elle partira avec le prochain vol et qu’on va me la livrer plus tard direct à mon hôtel.

Minuit, London, On

Il est minuit, Toc ! Toc ! Ça cogne à ma porte de chambre. C’est le personnel de l’hôtel qui m’emmène ma valise comme promis par Air Canada. Quel service ! Je n’avais pas envie de me promener en boxer pendant qu’on lavait mes vêtements le lendemain matin surtout dans un congrès de 600 infirmières. ;-)

P.S.: Voici le numéro de téléphone pour les objets perdus et retrouvés chez Air Canada : 1-888-689-2247 Numéro d'information Air Canada (International & domestique) : 1-888-247-2262 Numéro d'information Air Canada Jazz (Domestique et transfrontalier USA) : 1-800-315-1390

Le CANNT s'en vient

Un autre voyage qui sera très intéressant et qui n'est pas à proprement parler un voyage de formation technique sur un équipement médical. C'est pour un congrès nommé "Branching Out" de l'association canadienne CANNT que je m'envole demain pour London. Non, malheureusement pas London Angleterre mais bien London, Ontario. C'est un congrès annuel où les infirmières et les techniciens qui oeuvrent dans le domaine de la dialyse s'y rencontrent. Je pense que ce sera une belle occasion d'entrer en contact avec des individus ayant le même but professionnel, soit d'offrir les meilleurs soins possibles en utilisant la technologie actuelle au maximum de ce qu'elle peut offrir. L'hémodialyse permet à des patients de vivre en attente d'une greffe grâce à des technologies toujours plus novatrices. Les patients concernés soufrent d'insuffisance rénale chronique parfois avec une certaine fonction résiduelle. Cela signifie que leurs reins ne filtrent plus leur sang comme il se doit. Les options disponibles sont; la greffe, sinon c'est le traitement de dialyse à vie. La dialyse est un traitement dispenser à raison d'un minimum de trois fois par semaine durant une période d'environ quatre heures à chaque fois.

Même type de guerre, mêmes gaffes

VS

Ce qui devait arriver arriva.

À vouloir tout contrôler, Microsoft s'est encore planté avec son programme de validation sur Windows XP, le (WGA) Windows Genuine Advantage. Une bévue dans le système de vérification de la validité de votre Windows XP a entraîné la désactivation de plusieurs copies valident. Donc, une des conséquences probables, les mises à jour de votre système risquent de ne plus être accessibles. Une solution au problème est donc disponible sur le site de Microsoft afin de redonner vie à votre Windows. Windows XP étant un système d'exploitation très répandu, donc extrêmement pirater et copier illégalement ceci oblige Microsoft à inventer des systèmes afin de protéger ses investissements. Le seul problème c'est que ce n'est pas fiable et d'honnêtes usagers écopent.

Cela me rappel quand Bell ExpressVu avait tenté sensiblement la même chose sur les récepteurs utilisés par ses clients afin de réduire le vol de signaux satellite par piratage. Une contre-mesure logicielle envoyée à même les signaux satellite a déconnée. Tous les récepteurs orientés sur le satellite Nimiq 91 ont vus leur microcode reprogrammé selon le bon vouloir de Bell ExpressVu. Ce bon vouloir consistait en une contre-mesure sensée désactiver uniquement les récepteurs pirates qui hébergeaient une carte à puce pirate. Le problème c'est qu'un certains nombres de bons clients furent affectés et ont perdus l'usage de leur récepteur télé. Le pire c'est que Bell Expressvu savait sûrement que ça arriverait. Quand on est en guerre contre le piratage il y a toujours des dommages collatéraux avait dit une porte-parole de Bell ExpressVu sur les ondes de TQS.

Moi je vous le dit, plus ça change plus c'est pareil... À quand les bonnes vielles oreilles de lapin numérique ?

Dehors Priscilla !

Le Québec a crissé Priscilla en dehors du loft de Loft Story 3 ce soir.

Le Québec... Bon c'est fort un peu là, mais on va dire ceux qui ont voté.

Dans mon billet du 16 octobre je vous demandais de voter pour elle afin de la sauver.

Et bien c'est fait, elle est sauver de toute cette niaiserie de télé-réalité.

Bienvenue dans la population active Priscilla.

Durant ton absence il y a un pont qui est tombé et un autre qui sera démoli.

Tu va pouvoir recommencer à payer tes taxes car on va en avoir bien besoin.

Petite soirée casino

Montréal, samedi soir, un casino, des gains c'est cool…

Après 2 Margaritas et un Long Island Ice Tea, il me reste 50$ de profits sur le dos de l'état... en fait sur notre dos à tous mais bon.

Je préfère dire que j'ai gagné sur le dos de l’état me semble que c'est plus "Winner".

Good Bye Toronto ! Bonsoir Montréal !

Ma formation est terminée et je me prépare à quitter Toronto. Ce fut très instructif et j'ai acquis des connaissances vraiment utiles sur l'entretien de cet équipement d'anesthésie.

Après 45 minutes dans le trafic, j'arrive à l'aéroport international Pearson vers les 17h00. Mon vol de retour pour Montréal est à 18h30. Je voyage avec Air Canada et comme la plupart des gens j'ai un billet électronique. Je me dis que je devrais quitter la file d'attente dans laquelle je suis afin d'aller imprimer mon billet tout seul comme un grand garçon et ainsi accélérer le bout plate du processus d'embarquement. Je m'approche donc d'une borne électronique servant à imprimer les cartes d'embarquements. Il y en a au moins une dizaine au comptoir de Air Canada et elles sont toutes libres. La borne ressemble à un petit guichet automatique vous savez ceux qui non pas de nom et qui vont vous escroquer 3$ même si vous y retirer seulement 20$. Après avoir entré mon numéro de réservation, ma carte d'embarquement est imprimée et un message m'indique de me rendre au comptoir de dépôt des bagages afin d'y déposer ma valise qui est juste un peu trop volumineuse pour être considérée comme bagages à main. Je cherchais le comptoir à bagages sans succès quand j'ai demandé à une gentille préposée unilingue anglophone d'Air Canada à quel endroit il se trouvait. Elle me dit: "Just wait here in line, please". Here ? Je me retrouvais au tout début de la ligne d'attente que j'avais quitté 5 minutes plus tôt et derrière 75 personnes qui attendaient tous pour faire imprimer deviner quoi ? Ben oui ! Leur carte d'embarquement. Je demande à la préposée pourquoi c'est configurer comme cela car ça ne semble pas ce qu'il y a de plus efficace comme configuration. Elle me répond, exaspérée, qu'elle comprend bien et que ce n'est pas ce qu'il y a de mieux comme "setup". Par contre elle m'invite à envoyer un courriel au responsable des bornes électroniques si je ne suis pas satisfait. Coudonc, avais-je l'air insatisfait moi là ? J'émettais seulement un commentaire constructif. Peut être qu'en voyant mon "laptop" sur le bord de ma hanche elle a saisit la chance de se débarrasser d'un "geek" fatigant en lui suggérant le courriel pour se plaindre. Pensez-vous vraiment que de courrieler mes commentaires à un responsable va changer quelque chose ? Lui qui ne s’occupe même pas de savoir si l’implantation de ses bornes est vraiment efficace et utile dans toutes les situations possibles. Bof ! Finalement, tenez vous le pour dit, les bornes d'impression de billet électronique à Pearson sont sûrement pratique mais uniquement dans le cas où vous voyager sans bagages ou avec de toutes toutes petites valises. C'est quand même un bel aéroport que Toronto a là.

20h00, j'arrive à l'aéroport de Dorval, on reconnaît vite la culture latine de Montréal. On voit et surtout on entend deux chauffeurs de taxis s'engeuler pour une question de parking devant 75 visiteurs qui attendent leur service. Par fort pour l’image de Montréal à l'étranger. C'est la deuxième fois cette année que je prends le taxi à l'aéroport de Dorval (PET pour les intimes). En deux fois c'est toujours la même histoire. Environ 75 personnes à l'arrivée des vols internationaux qui attentent un taxi et pas moins de 50 du côté des arrivées domestiques. Il pleut à Montréal et le toit du débarcadère de taxi qui est sensé nous protéger de la pluie n'a qu'une fonction purement esthétique et ne sert pas pantoute à stopper la pluie car il ne surplombe que la moitié des taxis et ce sur toute la longueur du débarcadère. C'est bien plus joli que Pearson mais pas mal moins efficace. Je me mets tout à coup à penser que j'ai juste hâte de retrouver mes pantoufles bien au chaud loin de cet air humide qui nous transperce tous. Tous les 75 qui attentent un foutuuuuu taxi. Vive l'automne à Montréal.

2 ième journée de formation

La formation se déroule bien et nous avons un bon professeur. Nous ne sommes que 3 étudiants donc c'est pas mal personnalisé comme formation et ça nous laissent plus de temps pour poser des questions et prendre des photos. (dans mon cas) Étant confiner dans un endroit très peu stimulant pour les folies mais hautement stimulant... pour les études, j'avais presque mis de côté l'idée d'aller souper dans un restaurant de la ville de Toronto. Donc, ce soir je suis allé marcher dans le quartier tout près de mon hôtel et j'ai découvert le resto Fire & Ice. C'est un restaurant qui se spécialise dans le Stir-fry. N'allez pas y manger pour autre chose car vous serez déçu. Alors si vous voulez vous contenter de homard, crevettes et de poulet, le tout sauté à la perfection avec des sauces qui vous émoustillent les papilles gustatives ce restaurant est pour vous. Seul inconvénient, on n'en a pas au Québec et c'est le seul à Toronto. Chanceux va ! Ah ! Oui c'est vrai, je devrais dire Markham, Ont. ;-)

Markham, Ont.

Première couille du voyage: Aéroport de Dorval (je hais l'autre nom) Le commandant annonce dans au micro que notre avion a besoin d'une légère réparation... bon ok ! Essayons de rester calmes et fidèles à nos sièges. De toute façon je ne suis pas pour m'en aller drette là tsé j'aurais l'air d'une poule mouillée ou même pire, il me confondrait peut-être avec un terroriste. Ah ! Oui, je suis correct, je me suis rasé avant de partir. Finalement, départ prévu de Montréal: 9h00, réel : 9h35

Les habitués d'Air Canada ne semblent pas inquiets ni dérangés. Entre deux sessions de pitonnage sur son Blackberry, il y en a une qui me dit que ce n'est pas grave, que c'est ça Air-Canada. Ok ??? Les habitués sont faciles à reconnaîtrent. Ils ont tous des Blackberry et pitonnent comme des malades avant que le pictogramme "bouclez votre ceinture" n'apparaisse. Ceci indique que nous devons éteindre tous nos gadgets électroniques qui transmettent ou pas des fréquences radios avant le décollage. À votre avis, qu'est-ce qui est le plus dangereux pour crasher un avion ? Une réparation sur le tarmac juste avant de décoller ou un Ipod qui joue "Back in Black" de AC-DC en classe économique ? Peut-être ni un ni l'autre car finalement je suis bel et bien ici à Toronto Markham sain et sauf en train de vous écrire ceci. Comme c'est beau la paranoïa hein !

Comme le dit le titre de ce billet, ainsi que la fille au front desk de l'hôtel, je ne suis pas vraiment à Toronto... Je me demandais bien à quoi ça ressemblait ce haut lieu des corporations hautes technologies qu'est Markham, Ont. Tout autour de mon hôtel il y a les Xerox, HP et Sun de ce monde. De bien beau buildings mais ça reste froid au premier coup d’œil. La formation est intéressante et je me demande bien s’il y a un autre restaurant que celui de l'hôtel dans les environs car leur pizza aux fruits de mer n'a pas eu un effet bœuf chez moi. Bordel que j’ai soif… ça doit être le fromage Kraft sur leur foutue pizza extra sel. Quel gâchis ! C'est pas bon pour ma pression artérielle.

Site de l'hôtel Radisson www.radisson.com/torontoca_markham

Photos de la formation sur mon Flickr flickr.com/photos/blogstory/sets/72157594334713977/

Petit vidéo que j'ai fait tanto depuis ma chambre d'hôtel. Pfff quel vue :-( Mais c'est vrai, je dort juste 2 nuits ici. www.youtube.com/watch?v=SwxTxenmVOc

Anesthésie, tu ne m'endors pas !

Dans le cadre de mon travail de technicien en génie biomédical, je reçois des formations sur divers équipements médicaux. Ces formations me permettent d'être plus autonome et efficace afin de conserver un haut niveau de disponibilité des équipements en diminuant le nombre de bris ainsi que leur durée. Par la bande, je deviens une sorte de prima donna de la technologie pour mes clients comme les infirmières et les médecins. Ils me demandent souvent des conseils sur les fonctions disponibles dans un appareil ou certains détails très techniques que bien souvent seul les "Geeks" du génie biomédical connaissent. Les techniciens(nes) en génie biomédical se doivent de connaîtrent parfaitement les appareils et parfois même dans leur portion clinique afin de bien informer les professionnels qui les utilisent.

Demain je décolle donc pour Toronto afin de suivre une formation en anesthésie. Plus précisément c'est sur une table d'anesthésie modèle Fabius GS que porte ma formation. Cet appareil est principalement utilisé en salle d'opération par l'anesthésiste. Elle permet de contrôler la ventilation et la distribution des différents anesthésiques allogénés utilisés durant l'opération chirurgicale sous anesthésie générale d'un patient. L'appareil est fabriqué par une compagnie allemande, Dräger. Dommage que Dräger possède un centre de formation au Canada sinon j'aurais eu ma formation en europe. ;-) De toute façon, c'est juste trois jours de formation. Ça ne donne pas beaucoup de temps pour faire le touriste. Ça s'annonce très intéressant car le secteur de l'anesthésie est totalement nouveau pour moi.

La Fabius GS de Dräger avec monitoring sur écran auxiliaire.

Loft Story 3 et le vote du public

<p>Ballottage, vote, trahison, jalousie, loftstory.tqs.ca, Shawn Edward de cossé? Etc. (C'est juste des mots clés anyway)

Je vous conseille Priscilla pour le prochain vote. Elle mérite de demeurer dans le loft...

Quoi chérie!? Je n'ai rien compris. Tu dis?

Ce n'est pas pour qu'elle reste que l'on vote?

Ah bon? Bof! Je ne suis pas vraiment ça Loft Story alors je m'en remets à ma rate préférée pour ces choses là. Mais je voulais tout de même influencer votre choix et augmenter le nombre de visites sur mon blogue. ;-)</p>

Les piles à hydrogène une réalité

Angstrom Power Inc. est une compagnie canadienne basée à Vancouver et elle développe depuis 2001 une façon révolutionnaire de générer de l'électricité grâce à de l'hydrogène. Si vous êtes curieux et souhaiter en savoir plus sur cette technologie, visitez leur section technologie car elle contient des documents très instructifs sur le procédé de catalyse impliqué dans cette technologie.

Par exemple le module V60 est capable de délivrer 60 milliampères sous 5 volts pendant combien de temps? Ce n'est pas vraiment bien expliqué et avec raison sûrement car cette valeur est le nerf de la guerre pour toute nouvelle technologie de pile. Si on extrapolait en prenant les données qu'ils donnent sur leur site, on peut déjà dire qu'avec 1000cc de carburant on dispose d'une puissance de 700 Whr avant d'appliquer un taux d'efficacité de 50%. Leur lampe de poche modèle A2 possède un LED de 1 watt et est capable d'éclairer pendant 24 heures avec une réserve de carburant de 96cc. En appliquant les mêmes spécifications, on obtiendrait donc 33.6 Whr pour 96cc toujours à 50% d'efficacité.

La cellule V60 n'ayant qu'un volume de 3cc, ceci nous donne une capacité utile d'énergie efficace en puissance totale de 1.05 Whr. Alors si on reprends les specs de la cellule V60 on diras qu'un truc fonctionnant sous 5 volts et drainant un courant de 60 milliampères représentera 300 milliwatts de puissance nominale consommée. Cela signifie qu'elle sera vide après 3 heures de fonctionnement continu. En passant, c'est beaucoup 60 mA de courant pour un petit appareil portable. Supposons qu'un téléphone cellulaire en mode attente (stand-by) consomme 5.26 mAh et fonctionne avec une pile de 3.7 volts. Ceci donneras une puissance de consommation de 19.47 mWhr. Sachant qu'une cellule V60 est capable de donnée environ 1005 mWhr on arrive à environ 51.36 heures de "stand-by" avec une cellule de 3cc d'hydrogène. C'est quand même juste l'équivalent d'une pile de cellulaire de 270 mAh ce qui est loin des 1000 à 1700 mAh disponible actuellement.

Voici une liste de leurs produits disponibles.

n.b.: Les données et spécifications de ces produits ne sont que des versions préliminaires.

Le Métro de Montréal fête ses 40 ans

Aujourd'hui le 14 octobre ça fait 40 ans que le métro de Montréal roule pour tous les montréalais. Les plus vieilles voitures de métro ont parcourues jusqu'à maintenant l'équivalent de 75 fois le tour de la terre. Ce qui en fait en usage, le plus vieux métro du monde. Question de fêter cela, la STM offre gratuitement l'utilisation du métro toute la journée. J'en ai profité pour me rendre au centre-ville de cette façon ce matin.

Si vous désirez visiter virtuellement le métro de Montréal je vous suggère le site de Matthew McLauchlin : www.metrodemontreal.com Abondamment illustré avec ses photos, ce site est très divertissant et informatif.

Une section relatant l'histoire du métro est disponible sur le site de la ville de Montréal grâce au centre d'histoire de Montréal. On y apprend pourquoi les résidents de Cartierville n’ont pas de métro. Initialement la ligne 3 devait desservir ce quartier. Dommage c'est le mien...

Vive le burlesque

Ce soir, Richard Martineau des Francs Tireurs, nous a offert une belle expérience burlesque.

La troupe Blue Light Burlesque était belle à voir dans ce reportage et ça m'a donné le goût d'aller les voir en show.

Enfin, des vraies femmes d'à côté qui s'assument, pas des danseuses anorexiques...

Allez voir leur site Web afin de vous donner une idée où ils en sont rendus à Montréal avec leur troupe Burlesque.

BlueLightBurlesque.com

Avast antivirus (Procédure de mise à jour de la licence)

Suite à une mise à jour forcée ou automatique de la base virale il se peut qu' Avast affiche un message concernant l'expiration de votre licence antivirus. C'est une procédure normale de Avast et vous devez récupérer une nouvelle licence gratuite sur le site de la compagnie Alwil Software. Le message peut se présenter à vous sous la forme d'un petit carré rouge dans le coin inférieur droit de votre écran mais de façon momentanée. (Voir fig. 1)


Fig. 1

Si vous cliquer sur le texte contenu dans le carré rouge, une autre fenêtre s'affichera. (Voir fig. 2)


Fig. 2

Vous devez cliquer sur le premier lien présent dans cette fenêtre afin de vous rendre sur la page Web d'enregistrement. Si jamais vous n'avez pas cette fenêtre de message pour une raison inconnue, faites-le manuellement en cliquant à droite sur l'icône Avast. Sélectionner ensuite le menu "À propos d'Avast!..." Cliquer par la suite sur le bouton "Clé de licence..." qui est à côté du bouton "Ok". Cliquer sur le lien "Enregistrement du programme...". Ceci ouvrira le site Web de Avast.

Si jamais le site ne s'ouvre pas, copier-coller cette adresse dans votre navigateur Internet: http://www.avast.com/i_kat_207.php?lang=fre#register-form

Rendu sur le site Web il suffit de suivre les étapes en ligne et d'attendre la réception de votre nouvelle clé par courriel.

Vous devez ensuite "copier et coller" cette clé reçue dans votre courriel directement dans le programme Avast. Comment?

Ouvrez votre courriel et copier la clé en la sélectionnant en bleu avec la souris puis faites les touches Ctrl-C. Ensuite, en cliquant à droite sur l'icône Avast dans la barre de tâches en bas à droite sélectionner ensuite le menu "À propos d'Avast!..." Cliquez par la suite sur le bouton "Clé de licence..." qui est à côté du bouton "Ok" et vous coller la clé dans le champ vide avec Ctrl-V et valider le tout en cliquant "OK".

C'est tout, votre Avast est à nouveau actif pour 14 mois.

Bonne mise à jour.

Pub pas convaincante

Un choix de pub qui ne va pas vraiment avec le front page du 11 septembre de ce quotidien du métro.

Publicité Vacances Beltour

Ça nous appartenait !

Parfois le prix de l'essence nous laisse sans voix... À ce prix là on aurait du la garder cette pétrolière.

8888
Vu à Montréal le 7 octobre, intersection Jean-Talon et St-Laurent.

Comment pimenter sa vie !

À défaut d'avoir une vie aussi pimentée que certains, j'ai trouvé une méthode infaillible afin de la pimenter, la mienne de vie... tout ça pour seulement 2$. Trouvé ce samedi au marché Jean-Talon.

Boot Windows XP à partir d'un USB flash drive

Facile comme tout et pratique.

Toute la procédure en ligne à cet URL:

http://articles.techrepublic.com.com/5100-6346_11-5928902.html?tag=sc&tag=nl.e064

4 nouveaux au YULBlog du 4

J'ai fait la rencontre de quatre nouveaux au YULBlog d'hier soir. Je dis bien au YULBlog car ils ne sont pas vraiment tous des nouveaux blogueurs. Il s'agit de Isabel, Daviel, Ben et Myriam. En passant, Myriam, ton flux RSS n'est pas présent sur ton blogue...

Pour sa part, Martine me confiait que parfois le vie de scénariste est bien ingrate car elle n'avais pu se rendre qu'a deux reprises sur le plateau de "À vos marques! Party!". Film qu'elle a co-écrit avec Caroline Héroux. C'est vrai que ça doit être difficile de pas voir grandir le bébé...

YULBlog quand tu nous tiens

Demain soir on remet ça encore un fois avec le 10ième YULBlog de l'année.

Visitez YULBlog.org pour toutes les infos sur nos rencontres gratuites et remplies de petits plaisirs entre blogueurs et même plus.